Réparation de l’allumage d’un vélomoteur Cazenave 421
à l’aide d’un « condensateur magique »

Une histoire qui s’étale sur presque un siècle...

Présente depuis le début du XXième siècle, Les usines Cazenave ont du s’adapter à l’économie changeante. D’abord spécialisée dans la fabrication et réparation de bicyclettes, elle a du diversifier son offre à cause notamment de la Grande Guerre, puis de la 2nde Guerre Mondiale.
Ce ne sera que dans les années 50, 60 & 70, que l’entreprise va connaître sa plus grande renommée, mais aussi sa fermeture définitive.

Je ne saurai trop vous conseiller d’aller sur ce site très documenté pour tout savoir des usines Cazenave : Memovelo

Une histoire de famille, une affaire dans la tourmente… Cette firme nous laisse en héritage des vélomoteurs de toute beauté.

Le modèle dont nous allons nous occuper aujourd’hui est un modèle 421, fabriqué dans la toute fin des années 1950.
Ce véritable vélomoteur est tout simplement magnifique :

  • cadre multi-tubes
  • suspension avant
  • pédalier débrayable du moteur
  • freins à tambours
  • selle amortie par ressorts
  • embrayage automatique
En excellent état, seuls les pneus on été changés, ainsi que le réservoir nettoyé et résiné.
Les gaines de freins et accélérateur, craquelées, mériteraient d’être changées. Il va falloir en trouver des blanches, et les vieillir un peu…

Allumage vieillissant, que faire ?

Dans notre cas, le vélomoteur fonctionne. Mais il tient mal le ralenti, est très « mou » et on sent des trous dans l’allumage.

Avant de modifier le condensateur d’origine, il convient de faire un test, qui permettra de confirmer que le problème vient bien de là.
Je me procure une bande de condensateurs céramique, CMS de valeur 0,22µF, 630V et dont la taille (5,9×6,4mm) lui permettra de rentrer dans le tube de l’ancien condensateur. Car oui, l’idée est de faire en sorte de ne pas modifier l’esthétique de ce vélomoteur, même si on est à un endroit qui, en ordre de fonctionnement normal, n’est pas visible.

Les rupteurs, à cause des étincelles qui s’y sont formées, se sont légèrement creusés : nous en profiterons pour les aplanir au papier de verre très fin.

Tous les tests étant concluants, il est maintenant temps de mettre le nouveau condensateur à l’intérieur de l’ancien.

Remplacement du condensateur

Vous trouverez la manip’ entière dans la vidéo ci-dessous.
Le plus long a été de vider l’ancien condo de son contenu : l’enroulement alu/mica a été serti de force à l’intérieur du tube…

Une fois vide, il ne reste plus qu’à insérer le nouveau condo (avec un petit support), le tout collé et isolé à l’époxy. Rien de bien complexe à ce stade là, le plus long est fait…

Remontage et infos diverses

Le remontage s’est passé sans encombres, et maintenant la Cazenave 421 pétarade comme jamais !
Le ralenti est stable, plus de ratés d’allumage et une meilleure reprise…

Mais surtout, visuellement, ce vélomoteur semble être dans son jus, alors qu’il a été remis en état, discrètement !
C’est là tout l’intérêt de ce genre de réfection : faire « du neuf dans du vieux », garder l’âme des objets et les traces du temps passé, et ce avec des technologies modernes…

La vidéo habituelle, pour finir 😀

Comme d’habitude, avant votre visionnage, je vous invite (si ce n’est déjà fait) à vous inscrire à la News Letter de ce site pour ne rien louper des futures publications, ainsi qu’a vous inscrire à la chaîne youtube. N’hésitez pas non plus à commenter/poser vos questions ci-dessous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.