Des souvenirs + des pixels = du fun ! Le Rétro-Gaming avec Recalbox

Designed by gstudioimagen / Freepik

Recalbox, c'est quoi ?

Recalbox OS est une distribution logicielle dédiée au retrogaming, et basée sur une version originale de Linux.

L’idée est de regrouper dans un seul système d’exploitation tous (ou presque) les émulateurs de consoles de jeux vidéos de notre enfance.

Voici le lien du site officiel : https://www.recalbox.com/fr/
ainsi que celui du forum : https://forum.recalbox.com/

Ce système s’installe très facilement, tout est très documenté sur le site de Recalbox.
Dans mon cas, je choisis à l’époque un Raspberry Pi 2 pour installer l’OS, je l’ai remplacé depuis par un Raspberry Pi 3, plus véloce.

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu’est un Raspberry Pi, il s’agit d’une carte électronique (ci-contre) dotée de tout ce dont il y a besoin pour faire tourner un petit système d’exploitation. Il y a un processeur (ARM), de la mémoire vive (RAM), un contrôleur USB et réseau (ethernet, wifi & bluetooth), une sortie HDMI pour l’affichage, sortie audio, etc… La carte dispose aussi d’un port GPIO (General Purpose Input/Output, littéralement Entrée-sortie à usage général), pour permettre encore plus d’interactions avec l’extérieur. De la taille d’une carte de crédit, il s’agit là plus d’un nano ordinateur que d’une simple carte électronique…

La super NES, un souvenir d'enfance...

Super NES de Nintendo

Sortie en avril 1992 en France, il s’agissait à l’époque d’une petite révolution dans le jeu vidéo. La NES était déjà très populaire, et Nintendo a enfoncé le clou en sortant la Super NES, première console 16 bits de Nintendo. Avec une ludothèque très riche et accessible, elle était au coude à coude avec la Megadrive, de Séga, 16 bits elle aussi.

Quelques personnages Nintendo

Ahhh, ces parties de Super Mario World, Street Fighter II, F-Zéro, Zelda, Mario Kart, DOOM, Donkey Kong Country, Starfox !!! 😍
Cette console était magique ! Je peux dire que j’ai passé quelques heures à recommencer des jeux qui ne permettaient pas de sauvegarder la progression… Terminer Starfox par exemple, pour le gamin que j’étais, a été une véritable épreuve ! 😂

❤ J’ADORAIS CETTE CONSOLE ! ❤

... intégration de Recalbox dans une Super NES HS

Le plus dur aura été de trouver une Super NES en bon état physique (pas jaunie comme certaines), mais HS. Il aurait été en effet très dommage de démanteler une console fonctionnelle, car elle aurait pu faire le bonheur d’un collectionneur nostalgique…

Pour être franc, une Super NES HS, ça se trouve. En bon état ? Ca se complique… C’est là que le tarif intervient… Mais bon,  vous savez ce qu’on dit : Quand on aime…

Une fois la console trouvée, j’ai entrepris d’installer le Raspberry Pi à l’intérieur, tout en faisant en sorte de modifier la console le moins possible. Voici ce que ça donne :

Vue globale de l'intérieur
Vue des connectiques du Raspberry Pi 2
Vue des connectiques de sortie de la console
J'ai même pu rentrer l'alim à découpage du Rasp en lieu et place du transfo d'origine !
Console finie et refermée
J'ai même refait une étiquette pour la cartouche de jeu

Quelques détails concernant l'alimentation et le brochage GPIO

J’ai supprimé le transfo (9V AC) de sa boîte et remplacé par l’alim à découpage (5V CC 2A) du raspberry afin de conserver le même câble et fiche d’alimentation d’origine. Je me suis repiqué a l’arrière du connecteur (intérieur console), je passe le + par le bouton principal de la console, et je reviens vers un petit bout de plaque à essais. De là, je pars vers le raspberry avec son câble et sa fiche µUSB d’origines, et vers la LED d’origine.
Voici un petit schéma :

DSC_0431_reduite
Reprise de l'électricité au ras du connecteur
Schéma alimentation

Afin de faire fonctionner des manettes originales, il faut faire quelques réglages dans le système Recalbox. Les réglages principaux se font dans un fichier appelé « recalbox.conf ».

Dans ce fichier, il faut activer les contrôleurs « gamecon » en mettant la ligne « controllers.gamecon.enabled » à 1 (dans la section « D »). Tous les autres contrôleurs doivent être à 0.

Ensuite, et d’après le wiki, il faut mettre des valeurs à 1 dans « controllers.gamecon.args ».

Rappel :

0 = no connection
1 = SNES pad
2 = NES pad
3 = Gamecube pad
6 = N64 pad
7 = PSX/PS2 pad
8 = PSX DDR controller
9 = SNES mouse

Dans mon cas, map=0,0,1,1 pour correspondre aux branchements physiques sur le GPIO
(map=<pad1/GPIO0>,<pad2/GPIO1>,<pad3/GPIO4>,<pad4/GPIO7>,<pad5/GPIO2>,<pad6/GPIO3>)

En francais, ça donne:
map=rien, rien,data manette snes 1 sur GPIO4,data manette SNES 2 sur GPIO7

Le code en entier:

## Gamecon controllers
## Enable gamecon controllers, for nes, snes, psx (0,1)
controllers.gamecon.enabled=1
## gamecon_args
controllers.gamecon.args=map=0,0,1,1

Brochage côté manettes
Brochage GPIO
Vue rapprochée

Le câble HDMI coudé...

Rallonge HDMI mâle/femelle, en noir.

Pour ce qui est du câble HDMI, il n’est pas coudé d’origine.

J’ai dégagé le moulage noir au cutter, et suis tombé sur une sorte de colle à chaud qui regroupe les fils.
Du coup, j’ai chauffé au décapeur thermique (doucement) pour ramollir la colle, puis j’ai pu couder la fiche et laisser la colle durcir.
Côté femelle, la fiche et son moulage rentrent pile à la place de l’ancien connecteur de la console, que j’ai dessoudé de la carte mère.
Une fois le connecteur HDMI femelle en place, je l’ai collé à la cyano.

Le côté mâle sans son moulage, et coudé
Le côté femelle qui rentre pile à la place de l'ancien connecteur

C'est fini !!!

Voici une petite sélection de photos de ce projet.

Le sujet entier est dispo sur le site du forum Recalbox. Mais comme la plupart des photos a disparu suite à la fermeture d’un hébergeur, c’est un peu moins lisible…

N’hésitez pas à faire part de vos remarques/questions dans les commentaires !

Pensez aussi à vous abonner à la Newsletter : je vais pas vous inonder de mails, mais j’ai des projets sympa à venir ! Ca se passe ici : s’abonner !

Une petite video pour finir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu